Receuil de poème 2

Receuil de poème 2

Receuil de poème 2

 

Qu’est-ce que l’Amour ?

 

Qu’est-ce que l’Amour ?

Nul ne saurait répondre exactement

Il faut avoir fait l’expérience un jour

Et là , vous comprendrez le mot « sentiment ».

 

On ne peut pas vivre sans Amour

Tant l’Amour est important

Amour éphémère ou pour toujours

Amour, Amour ardent, soupirant…..

 

Ce mot banal cache un sens extraordinaire

Qui tient en secret la plus belle chose au monde.

Il est souvent enfoui dans la Terre

Alors que celui-ci est l’essence même de la vie

 

Nous sommes à son entière dévotion

Il peut nous rendre heureux ou mélancoliques :

Heureux d’être aimé et de pouvoir aimer

Mélancolique pour l’amour impossible ou indéterminé.

Nous sommes dans un monde magique

Oú règne désir et passion.

 

La première fois que l’Amour m’a foudroyé

J’ai découvert qu’il pouvait me rendre éperdu

Comme un trésor dans un immense coffre, longtemps disparu

J’y suis allé plusieurs fois, mais je n’ai pas trouvé la clé

 

Vivez dans ce nouveau monde oú résident pensée et beauté

Ce monde dans lequel rien ni personne ne peut enlever ou supprimer…

Dans un milieu merveilleux pour ceux qui veulent être heureux

 

Qu’est-ce que l’Amour ?

C’est à vous, à vous seul d’ y répondre, d’y penser……………..

 

 

Si j’étais …

 

Si j’étais la mer

Je me ferais douce pour toi, ma douce reine

Mes courants te porteront vers des îles lointaines

Où le sable est chaud et moi, la mer, claire

 

Si j’étais le vent

Je danserais joyeusement

En te caressant ton visage attendrissant

Et lorsqu’il fera froid

Je me poserais sur toi

En te réchauffant

 

Si j’étais une étoile dans la galaxie

Je me ferais, par rapport aux autres, plus brillante

Mes rayons donneront partout la vie

Je me ferais grande et scintillante

 

Si j’étais la terre

Je ferais pousser toutes les plus belles roses dans ton jardin

Je créerais un paradis de pureté, où il n’y a que le bien

Je ferais, pour toi, une nouvelle vie

 

Si j’étais avec toi…

Alors la mer sera mes pensées

Le vent mes gestes de volupté

L’étoile mon amour immense

La terre mon bonheur intense

 

 

 

Te revoir

 

Quand pourras-tu arrêter

De me renvoyer sur les roses

Quand pourras-tu m’aimer

Ça serait, au monde, la plus belle chose .

 

Quand le ciel m’offrira un rayon de soleil

C’est que tu ne seras plus pareille

 

Te revoir serait la solution

Mais à une seule condition

Qui est de ne pas me renvoyer sur les roses

Ce serait, au monde, la plus belle chose .

 

Tu as de l’importance pour moi

Mais tu ne comprends pas

 

Le jour où tu m’écouteras

Ce jour où je n’aurai plus mal dans mon coeur

Je ne parlerai que de toi

Pour faire disparaître ma douleur

 

Te revoir serait la solution

Mais à une seule condition

Qui est de ne pas me renvoyer sur les roses

Ça serait, au monde, la plus belle chose.

 

Le jour comme la nuit

Je ne pense qu’à toi

Pourquoi es-tu partie ?

Tant de questions me viennent à l’esprit

Je voudrais savoir pourquoi ?

 

 

Toi

 

La chaleur du soleil me donne mal à la tête

Comme en plein été

Mais ce soleil-là, il est toujours à la fête

Il vient de ton coeur pour m’aimer .

J’ai honte de te voir

Tellement tu es belle

Je n’ai pas le pouvoir

Sur tes yeux débordant d’amour éternel.

 

« Je t’aime », « je t’aime » ….

C’est le mot de mes joies,

Qui me rend fou de toi,

Tu es ma petite demoiselle.

 

Je ferai tout ce que tu veux,

Tes désirs les plus fous .

Partir tous les deux

Sur une île déserte serait le mieux,

Serait mieux pour nous .

 

Nous serons seuls, juste toi et moi

Perdu dans le Pacifique, perdu dans cette immensité

Je pêcherai, chasserai …, pour que je sois avec toi

Le temps s’arrêtera toutes les journées

Et les nuits aussi.

 

 

Ma fleur

 

Hier soir, tu n’étais que dans un cocon

Sur une tige qui avait grandi petit à petit

Hier soir, tu n’étais qu’un bourgeon

Beauté divine de ma vie

 

Ce matin je t’ai retrouvé, je ne t’ai pas reconnu

« Mais qui est cette beauté de fleur ? »

Tu m’as souri, et une douce odeur m’est parvenue

Dans mon cœur rempli de bonheur

 

T’as douceur m’a pris

L’amour m’a appris

Ta beauté m’a surpris

Ma belle, je suis épris

 

Ce soir, je t’emmènerais vers les régions lointaines

Où l’on rêve, où l’on est comblé de joie

Toi, ma douce reine, viens avec moi

L’amour est notre destination prochaine

 

On part quand tu veux faire se voyage à deux !

Je ne te promets pas un avenir radieux

Mais juste de vivre avec moi, je t’offrirais tout

À commencer par un long baiser dans ton coup

 

T’as douceur m’a pris

L’amour m’a appris

Ta beauté m’a surpris

Ma belle, je suis épris

 

Demain, emmène-moi où tu voudras

J’irais où bon te semblera car l’Amour

Que tu m’as fait découvrir et redécouvrir encore une fois

Est protégé dans mon cœur par une rempart et une tour

 

De cette tour je vois le monde différemment

Où se mêle le passé, futur, présent

D’où je vois aussi le soleil qui me réchauffe tout le temps

Je me sens en sécurité avec toi, comme un enfant

 

T’as douceur m’a pris

L’amour m’a appris

Ta beauté m’a surpris

Ma belle, je suis épris 

 

 

Vivre pour toi

 

Tous les chemins mènent à Rome

Mais ces chemins m’éloignent de toi

Je suis malade, j’ai le syndrome

De l’Amour loin de tes pas

 

T’as choisi d’vivre avec un autre

Tu m’avais pourtant tant promis

Et le rêve qui était le nôtre ?

De vivre ensemble pour la vie !

 

Je ne vis que pour toi

Seul au fond de mes tourments

Je ne vis plus au présent

Mais au passé mourant

 

Tu m’as affirmé que l’amour

Pouvait se retrouver ailleurs

Tu m’as affirmé qu’un jour

Je serais entouré de bonheur

 

Sauf que t’es juste la femme

Qui m’a fait certes couler des larmes

Mais dont j’avais le soulier

Que tu avais laissé traîner

 

Je ne vis que pour toi

Seul au fond de mes tourments

Je ne vis plus au présent

Mais au passé mourant

 

Je ne me connais que trop bien

Je ne suis là que pour peu de temps

Je ne peux plus aller bien loin

Car loin de toi maintenant

 

Tous les chemins mènent à Rome

Mais ces chemins m’éloignent de toi

Je suis malade, j’ai le syndrome

De l’Amour loin de t’es pas

 

Je ne vis que pour toi

Seul au fond de mes tourments

Je ne vis plus au présent

Mais au passé mourant

Alban